Pauline Noel, experte crm

Pauline Noel

Ingénieure Commerciale CRM

Licence CRM, concurrente ou nommee

Licences concurrentes VS licences nommées… qui sortira vainqueur ?

Le commercial DIMO CRM :
« Monsieur le Prospect, nous pouvons vous proposer des licences concurrentes et non nommées pour votre projet CRM. C’est un avantage budgétaire conséquent. »

Le prospect : « D’accord, mais… je ne comprends pas bien… des licences concurrentes… ? »

 

Les licences concurrentes permettent plus de souplesse

On parle aussi de licences en accès simultané mais cela risque de ne pas vous éclairer plus que cela. Le principe de la licence concurrente est de permettre à l’entreprise de déployer une licence sans limite à la création des profils utilisateurs. Plus concrètement, j’ai 15 commerciaux et 3 assistantes, soit au total 18 utilisateurs. Je peux acheter et déployer 10 licences concurrentes en créant 18 profils utilisateurs. La seule contrainte réside dans le fait que lorsque les utilisateurs se connecteront à l’application en même temps, le 11ème utilisateur aura un message lui indiquant qu’il ne peut y accéder — car le nombre de licences utilisées est atteint.

Contrainte ! Me direz-vous… pas tout à fait si l’on considère que l’usage de l’application n’est pas permanent pour l’ensemble de l’effectif. Les équipes commerciales en déplacement peuvent ne pas avoir un usage permanent du CRM (pendant les trajets, le face à face client…). En cela, une licence « pleine » ou licence nommée n’est pas nécessaire. En revanche, un collaborateur sédentaire peut en avoir un besoin permanent.

De combien de licences avez-vous besoin ?

L’impact de ce modèle appelle donc une réflexion très simple sur la fréquence d’usage des équipes. L’exercice peut s’étendre à la direction générale, aux stagiaires… Cette analyse peut révéler des temps et périodes d’usages très différents d’un utilisateur à l’autre. Le réglage du nombre de licences réellement utilisé peut ainsi se faire au fil du temps et permettre une montée en puissance progressive du projet et de son budget.

Pour résumer… Pourquoi acheter 18 licences alors que 10 peuvent servir l’ensemble des utilisateurs ? Accessoirement pour le budget de mon projet ! Acheter des licences concurrentes supplémentaires quand le projet a pris son envol n’est-il pas plus pertinent que des les acheter toutes au début ? Eh oui, plus économique.

Par expérience, 1 licence concurrente sert ainsi en moyenne 2 à 3 postes. En clair, vous bénéficiez de 3 utilisations potentielles pour le prix d’une. Attention, certains éditeurs de CRM doublent leurs tarifs quand il s’agit de licences concurrentes. Avec YellowBox CRM, ce n’est pas le cas !

Classé dans : Astuces et bonnes pratiques, Blog CRM, Nos solutions CRM

Partager cet article :

  • Viadeo

Commenter cet article